14/03/2006

Un peu de poésie

 

Quand tu te sens triste, esseulée comme sur une île déserte, dis- tois que c'est toi même qui l'a s'ouverte et ouvre les persiennes de ton coeur.

Cesse de t'isoler sinon le moment present
s'envolera et tu n'auras même pas eu  le temps de l'apprivoiser.

c'est pourquoi au lieu de radoter sur le passé .

De conjuguer tous à l'imparfait, entends les sons joyeux de cette journée que l'on nomme le présent.

13:38 Écrit par CHAUCOLATINE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.